9 avenue Gabriel (Paris 8ème)

Métro : Champs-Elysées-Clémenceau (Lignes 1 et 13 du métro), Concorde (Lignes 1, 8 et 12 du métro)
Lieu notable : Studio Gabriel
Le nom de l’avenue est une référence à l’architecte Ange-Jacques Gabriel à qui l’on doit notamment en 1772 l’aménagement de la place de la Concorde (à l’époque place Louis XV) ou bien encore l’hôtel de Crillon sur cette même place.

Sommes-nous véritablement à une adresse liée à l’histoire de la télévision ? Difficile effectivement d’imaginer la production d’émissions de variétés sur une petite artère qui jouxte la fameuse avenue des Champs-Élysées mais surtout où se trouvent également l’ambassade des États-Unis et le palais de l’Élysée, demeure de la présidence de la République.
Et pourtant…nombre d’émissions ont fait le bonheur des chaînes de télévision et continuent d’enchanter le petit écran.
La fête, le spectacle…finalement il existe une continuité avec l’histoire de ce lieu dont le récit commence sous la monarchie de Juillet. C’est en effet en 1841 que s’ouvre le café Morel qui deviendra en 1860 l’Alcazar d’été (en référence à l’établissement Alcazar situé dans le 10ème arrondissement). L’Alcazar d’été est le rendez-vous artistique et culturel où se produisent les chanteuses et les chanteurs de l’époque.

La belle histoire s’étend jusqu’à la Grande guerre où l’Alcazar ferme définitivement ses portes. Il faudra attendre l’année 1973 et d’importants travaux de rénovation pour que l’Alacazar devenu Potel et Chabot (du nom de l’établissement qui reprit les lieux) retrouve de son éclat. Le pavillon est tout d’abord un lieu de réception avant progressivement de rejoindre le milieu télévisuel. David Niles, un producteur américain, installé en France et féru d’images télévisées, installe, dans cette demeure à la fin des années 70, avec Gilliane Le Gallic, sa société Captain Vidéo. Le pavillon se transforme à la fois en discothèque et en un lieu de tournage et de production vidéo. Si les premiers clients sont américains, très vite la société séduit les artistes français notamment grâce au camion vidéo de l’entrepreneur à la pointe de la technologie dans ses années 80 naissantes. Si le nom de David Niles n’est pas nécessairement connu du grand public, ses productions éveilleront sans doute des souvenirs nostalgiques téléspectateurs des chaines publiques dans ces années 80. C’est à lui que l’on doit notamment la modernisation de l’habillage de TF1 en 1984 lorsque la Une est redevenue la Une.

Dans le même temps et plus exactement au début de l’année 1982, Michel Drucker, après l’expérience Stars sur TF1, lance, à l’espace Pierre Cardin, jouxtant le pavillon Potel & Chabot, une émission qui marquera Antenne 2 en général et la carrière de l’animateur en particulier : Champs-Élysées, le grand rendez-vous du samedi soir qui réunit les personnalités du monde artistique. Pierre Desgraupes, PDG de la deuxième chaîne depuis le mois d’août 1981, souhaite que sa chaîne devienne une grande chaîne nationale, populaire et de qualité. Champs-Élysées doit être cette belle locomotive qui entraîne les téléspectateurs, le temps d’une soirée, à côtoyer les stars du moment à proximité de l’une des plus belles avenues du monde.

Michel Drucker reprend les ingrédients qui ont fait le succès de Stars sur TF1 (dont le fameux accueil sur tapis rouge des vedettes en guise d’introduction à l’émission).
Très vite, l’animateur souhaite que son émission bénéficie de l’infrastructure du studio Potel & Chabot. Antenne 2 loue dans un premier temps la structure et Champs-Élysées s’installera durant le reste de cette décennie dans ce pavillon. Champs-Élysées sera sans aucun doute l’émission phare de la deuxième chaîne du service public œuvrant également à donner à la chaîne le statut de leader au détriment de TF1 jusqu’au milieu des années 80. Les stars de la musique ou du cinéma de cette période donnent ainsi rendez-vous chaque semaine aux téléspectateurs. Le générique de l’émission composé par Jean-Pierre Bourthayre et Jean-Claude Petit avec cette mise en perspective, à l’image, de l’Arc de Triomphe devrait faire sans doute ressurgir ces moments festifs de télévision à celles et ceux qui ont connu cette époque. L’émission est en direct, un bon conditionnement à l’événement et aux éclats comme la fameuse rencontre entre Whitney Houston et Serge Gainsbourg où, ce dernier, à sa manière et avec un don de la goujaterie, exprime son attirance pour la chanteuse. Michel Drucker ne sachant plus où se mettre. Ou bien lorsque Thierry Le Luron imite Gilbert Bécaud à travers une reprise intitulée « l’emmerdant c’est la rose » (initialement « l’important c’est la rose« ) – en faisant participer allégrement le public – adressée au Président de la République qui se trouve juste en face du studio. L’animateur n’en mènera pas large non plus songeant qu’il s’agit sans doute alors un frein à sa carrière. Il n’en sera heureusement rien.

Champs-Élysées est un véritable succès à tel point que TF1 cherche à contrer cette concurrence. Ainsi au début de l’année 1983, Droit de réponse (la grande émission de débats menée par Michel Polac) est déplacé en seconde partie de soirée et c’est la série Dallas qui a les honneur du prime time des samedis de TF1. Michel Drucker résiste et un an après Dallas passe à un autre jour de diffusion. Comme un clin d’œil, Champs-Élysées acceuillera, en 1986, les deux acteurs principaux de la série, Larry Hagman et Linda Grey, ainsi que leurs voix françaises, Dominique Paturel et Evelyn Séléna, à l’occasion d’une émission spéciale.

D’autres émissions de la chaine seront également tournées dans ce studio telles que le Petit Théâtre de Bouvard ou bien encore la marche du siècle.
Entre temps, l’animateur créé sa société DMD Productions (Dany & Michel Drucker, Dany Saval étant l’épouse de l’animateur) qui devient propriétaire de l’ensemble. Le studio prend alors le nom de Studio Gabriel pouvant accueillir jusqu’à 500 spectateurs.

Le Studio Gabriel est à Michel Drucker ce que l’Empire est à Jacques Martin, à la fois un lieu qui pourrait résumer les grandes heures de l’animateur à la télévision mais aussi son quartier général.
A la rentrée 1990, Michel Drucker quitte le Studio Gabriel pour le Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne pour sa nouvelle émission Stars 90 sur TF1. Le principe reste le même que Champs-Élysées avec une émission de variété faisant la part belle aux vedettes artistiques et toujours avec le même succès d’audience. Le Studio Gabriel, propriété de DMD, ne reste pas inactif et ouvre ses portes à d’autres émissions comme Les Nuls l’émission sur Canal+ ou bien encore la première grande émission d’Arthur, l’Émission impossible sur TF1.
Après un passage de 4 ans sur le privé, Michel Drucker revient vers le service public à la rentrée 1994 avec une émission de divertissement quotidienne en access prime-time qui s’intitule tout simplement Studio Gabriel. Pendant 3 saisons, cette émission permettra à France 2 de marquer des points face à la concurrence. Ce sera aussi le baptême télévisuel de personnalités qui marqueront par la suite l’histoire du petit écran comme Benjamin Castaldi, Laurence Ferrari et bien entendu le duo composé alors par les humoristes Virginie Lemoine et Laurent Gerra.

En parallèle le studio continue de revoir le tournage d’autres émissions à l’image du Vrai Journal de Karl Zéro sur Canal+.
En 1998, Michel Drucker se lance un nouveau défi de taille : succéder à Jacques Martin pour les rendez-vous du dimanche de la deuxième chaîne Cette émission Vivement Dimanche continue d’être tourné depuis cette date, un record de longévité que l’animateur a du interrompre plusieurs mois au cours de la saison 2020-2021 pour de lourds problèmes de santé  faisant son retour à l’antenne au mois de mars 2021. Il aura ces mots pour son public « Content de retrouver ma maison, le service public et ce studio Gabriel où je suis si heureux depuis très longtemps. ».
A la rentrée 2022, Michel Drucker et son équipe quittent France 2 pour France 3, la chaîne des régions, mais toujours avec cette même envie de partage et de convivialité depuis le fameux canapé rouge du Studio Gabriel.

Photos©Balades télévisuelles

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s